En matière d’isolation, le coefficient d’isolation thermique des châssis joue un rôle très important. Les mauvaises performances des simples vitrages font partie du passé. Fenêtre double vitrage ou triple vitrage, les châssis sont de plus en plus performants.

double vitrage


Il est nécessaire de choisir les meilleurs vitrages proposés par les fabricants en comparant les coefficients d’isolation thermique, les caractéristiques et les prix.


Un bon prix à l'achat n’est pas forcément le bon choix. On ne change pas régulièrement ses fenêtres. Une économie sur l’investissement de départ peut s’avérer une fausse bonne idée par la suite à cause de l’énergie supplémentaire dépensée inutilement. Les menuiseries extérieures doivent être considérées comme un investissement à long terme.

 

Les performances des châssis.

 

Deux composants déterminent les qualités et les performances des fenêtres et des portes : le vitrage et le châssis.

Les menuiseries extérieures vitrées sont composées de plusieurs éléments, il faut plusieurs valeurs pour définir leurs performances thermiques.

Coefficient thermique de transmission surfacique :

 

puce2 orangeLe coefficient Ug (glass ) caractérise les performances du vitrage (simple, double ou triple).

 

puce2 orangeLe coefficient Uf (/rame ) indique les performances du châssis.

 

puce2 orangeLe coefficient Uw (winclow) donne les performances de la fenêtre dans sa totalité (vitrage + châssis).

 

Si vous voulez changer vos châssis, la principale valeur à retenir pour guider votre choix est le coefficient Ug. Plus le coefficient est bas, meilleures sont les performances.

 

 

puce1bleuCoefficient d’isolation thermique des vitrages.

 

Les performances thermiques des simples vitrages sont très faibles (Ug compris entre 5,7 et 6 Ils ont été abandonnés pour la conception des châssis.

Les doubles vitrages classiques comprennent un verre de 4 mm d’épaisseur, un vide d'air de 12 mm et un verre de 4 mm. Les performances thermiques de ces châssis sont de 2.9 Ug.

Si on remplace le verre de 4 mm par un 6 mm les performances passent à 2.8. Le gain peu significatif ne vaut pas la différence de prix d’un tel châssis.

Ces doubles vitrages sont apparus à la fin des années 70. Le principe consiste à emprisonner, entre deux vitres, de l’air sec dont les performances thermiques sont bien meilleures que celles du verre. L’espace étanche est protégé par un mastic et par l’ajout d’un produit qui permet d’absorber l’humidité de l’air. Avec le temps, il arrive que le produit se charge d’humidité. Des buées apparaissent et les performances thermiques ne sont plus assurées.

À partir des années 1980 apparaissent les doubles vitrages à basse émissivité. Le principe consiste à appliquer sur l'une des vitres, dans l’espace entre les deux verres, une fine couche de dépôts d’oxydes métalliques ou d’argent . La pellicule formée est invisible à l'œil nu et ne nuit pas à la transparence globale du double vitrage.


Le coefficient Ug de ce type de vitrage en 4-12-4, est compris entre 1,7 et 1,9 W/m 2.K.

De meilleurs résultats sont possibles, en injectant dans l'espace entre les deux vitres, un gaz plus isolant que l’air comme l’argon ou le krypton. Ce procédé permet d’améliorer les performances de 0,3 W/m2.K. On arrive donc à obtenir des vitrages avec un coefficient Ug de 1,1 à 1,7 W/m 2.K, voire moins.
Les triples vitrages composés de deux verres peu émissifs et de vides remplis d’argon. Permettent d’atteindre un coefficient Ug compris entre 0,5 et 0,8.

 

 

puce1bleu

Les menuiseries

 

Les performances globales d'une porte ou d’une fenêtre dépendent aussi des châssis. C'est pourquoi ils doivent être de bonnes qualités, isolants, étanches à l'air et aux intempéries pour offrir de bonnes performances.
Le coefficient thermique varie en fonction du matériau utilisé pour le châssis. Châssis en bois, menuiserie aluminium ou PVC. Noter que les systèmes d’ouvrants battants sont plus performants que les coulissants.

puce2 orangeLe matériau le plus ancien utilisé pour les menuiseries est le bois. Il est assez isolant et présente une résistance mécanique correcte. Les essences exotiques offrent généralement des caractéristiques de longévité appréciables. Le principal inconvénient du bois réside dans la nécessité de l'entretenir régulièrement.

 

puce2 orangeActuellement, les fenêtres en PVC sont de plus en plus répandues. Le PVC est plus isolant que le bois. L’un des inconvénients du PVC, par apport au bois, est sa moindre rigidité, ce qui implique d’augmenter la section des profilés, au détriment de la surface de vitrage. Le PVC présente l'avantage de ne nécessiter que peu d’entretien.

 

puce2 orangeLes châssis en aluminium sont aussi très répandus. L'aluminium est résistant et autorise des profilés fins pour diminuer la taille des châssis et offrir plus de luminosité. L’entretien des châssis en aluminium est également réduit.

 

 

Conclusion.


Parmi toutes les solutions disponibles, les meilleures performances reviennent aux fenêtres à triple vitrage PVC ou Aluminium. Utilisées pour les maisons passives, elles présentent un coefficient s'échelonnant de 0,60 à 0,89 W/m2.K.

Si vous envisager de changer vos châssis, penser à demander une aides pour rénover. Le gouvernement propose différents programmes pour alléger les coûts liés aux travaux de rénovation avec une attention particulière pour les économies d’énergie.

Ailleurs sur le web.

Partager cette article.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.