À moins que son entretien ou sa réparation n'ait déjà engendré quelques dépenses, personne n'est enthousiaste à l'idée de devoir changer de chaudière. Pour cause, il peut être difficile de choisir parmi les différents types de chaudières existant actuellement et c'est sans compter sur les frais relatifs à son achat, son transport, son installation , etc. Pour ne pas vous stresser davantage, voici quelques indications pour bien réussir votre changement de chaudière.

 

changer chaudiere

Bien réussir le remplacement de sa chaudière

Outre les questions relatives au type de chaudière qui s'adapte à ses besoins, que ce soit chaudière à gaz, à bois, pompes et autre, celles concernant l'énergie à utiliser se posent aussi quand on veut changer de chaudière. En effet, dans le dédale des énergies disponibles sur le marché actuellement, il importe de connaître celle qui vous permettra de réaliser des économies. En connaissant le bon matériel et la bonne énergie qui répondent à vos besoins, vous y parviendrez facilement.

 

Remplacer sa chaudière au bon moment

 

 

 

Avant tout, apprenez à connaître à quel moment devez-vous changer de chaudière. À l'instar des autres appareils électroménagers, ce matériel dispose en effet d'une durée de vie limitée qu'il est toutefois difficile à déterminer. Si certaines peuvent tenir jusqu'à une quinzaine, voire une vingtaine d'années, d'autres ne sont fonctionnelles que 7 à 8 ans à peine.

Si des pannes répétitives, des bruits bizarres, une hausse inexpliquée de consommation d'énergie et autres problèmes de fonctionnement apparaissent pourtant, ce sont les signes que votre chaudière se fait vieille. Au cas où vous vous en servez pour l'eau chaude, et si elle n'arrive plus à chauffer correctement l'eau, cela veut dire qu'elle est assez vétuste pour être remplacée. Au fur et à mesure que votre chaudière prend de l'âge, anticipez alors sereinement son remplacement en étudiant plusieurs devis et solutions de remplacement. Pensez aussi au moyen à utiliser pour son déménagement et l'installation de la nouvelle. Si vous ne souhaitez pas le faire par vous-même, vous pourrez par exemple faire appel au site https://www.auxporteurs.com , une enseigne qui se spécialise dans la manutention d'objets lourds risquant d'être abîmés ou qui peuvent blesser .

Actuellement, la chaudière à condensation est donc la meilleure alternative, car elle permet de réaliser des économies de l'ordre de 15 à 20 % en énergie. Si votre chaudière a plus d'une quinzaine d'années, c'est le moment idéal de la remplacer, car au temps où vous l'avez achetée, la chaudière à condensation n'existait pas encore.

changement chaudiere

 

Bien choisir l'énergie s'adaptant à ses besoins

Déterminez ensuite l'énergie qui s'adapte à vos besoins, en les étudiant une par une. Il ne suffit effectivement pas de se limiter au prix officiel par kWh de chaque type d'énergie établi par le Ministère de Développement durable . Ce serait une erreur de les multiplier seulement par sa consommation annuelle et de comparer les résultats obtenus avec le bois, le gaz, la pompe à chaleur ou autre. D'autres critères importants doivent être pris en compte tels que le coût d'entretien, l'investissement lui-même, le tarif d'abonnement, le confort obtenu et l'impact environnemental de la solution choisie. D'ailleurs, on ignore les éventuelles évolutions respectives des tarifs de ces énergies, la raison de savoir les appréhender.

Pour ne citer que le cas du chauffage aux granulés de bois dont le prix du kWh est l'un des plus bas actuellement, nul n'ignore que son installation est l'un des plus coûteux. La chaudière au bois nécessite aussi plus d'espace si on la compare à la chaudière murale. Ses granulés doivent en outre être stockés pendant quelque temps dans un endroit sec, à l'abri de l'humidité avant de pouvoir être utilisés.

Il en est de même pour la pompe à chaleur qui, quand elle est utilisée, est l'une des plus économiques. Cependant, cette aptitude a un coût, de l'ordre de 14 000 euros TTC, rien que pour son acquisition et son installation. Son entretien annuel en est un autre, plus difficile, donc plus cher que celui d'une chaudière classique, car requérant le savoir-faire d'un spécialiste dans le domaine. Bref, ce choix de l'énergie dépend de vos besoins et du budget que vous y allouez.

 

Opter pour la meilleure chaudière

Passez ensuite au choix de la chaudière qui fonctionne avec l'énergie choisie en optant pour celle dont la manipulation quotidienne ne risque pas de vous faire mal au dos . De nombreuses chaudières performantes, qu'importe l'énergie utilisée, sont en effet disponibles sur le marché. Elles sont accessibles à différents tarifs, l'important étant de trouver celle qui s'adapte à votre budget. Si vous ne savez vraiment pas laquelle choisir, demandez toujours conseil à votre chauffagiste. Plébiscitez également la chaudière qui dispose d'un moyen servant à la régler précisément la température, ce qui vous permet de ne consommer que ce dont vous avez besoin. Faites de même en utilisant des sondes d'ambiance dans la maison et de sondes extérieures ou encore des kits radio sans fil, que tout chauffagiste peut installer et régler. Au cas où vous en avez, vous pouvez aussi équiper de têtes thermostatiques vos radiateurs pour un réglage plus précis.

 

 

Conserver les anciens radiateurs

 

 

 

Aussi, vous pouvez très bien garder et utiliser vos anciens radiateurs de manière à les adapter avec votre nouvelle chaudière. Profitez aussi de ce remplacement pour nettoyer tout le circuit, en rinçant les radiateurs par exemple ou en désembouant votre plancher chauffant. C'est la meilleure façon de profiter pleinement des performances de votre nouveau matériel. D'ailleurs, certaines marques refusent de vous octroyer la garantie constructeur si votre circuit n'a pas été préalablement nettoyé.

Enfin, pour que votre nouvelle chaudière puisse être aussi performante que souhaité, veuillez isoler thermiquement parlant comme il faut votre maison. Si vous pensez que votre budget n'arrivera pas à assurer de telles dépenses, il vaut mieux réaliser au préalable les travaux d'isolation de votre habitation avant le changement de votre chaudière . Ceux-ci incluent l'isolation de sa toiture, le remplacement de ses anciennes menuiseries par des doubles ou triples vitrages, etc. Ainsi, vous pouvez profiter d'un meilleur rendement de votre nouvelle installation quand viendra le moment.

Ailleurs sur le web.

Partager cette article.

Liens utiles.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.