La moisissure est un petit champignon présent dans la nature qui se développe dans les milieux humides. Les moisissures sont faciles à repérer : tâches de couleurs noires ou verdâtre, odeurs de moisi ou de terre, gondolement des structures…

Pour vous en débarrasser, inutile de repeindre ou de replâtrer. Vous devez vous attaquer à la source du problème ; l’humidité dans la maison.

humidité

 

Où apparaissent les moisissures ?

La moisissure est présente dans tous les endroits de la maison ou l’humidité est récurrente. Les moisissures s’installent de la cave au grenier dans tout environnement humide. Chasser l’humidité et vous éradiquer la moisissure.

 

Les différents types d’humidités, causes de moisissures.

 

puce1bleuLes infiltrations d’eau de pluie.

 

L'humidité due aux infiltrations d'eau de pluie est surtout reconnaissable au fait que ses manifestations suivent, avec un décalage plus ou moins important, les périodes de précipitations.

Elle est  liée à l'état des façades et des toitures. Les causes sont des fissures dans la maçonnerie ou dans les enduits, la dégradation des joints, le défaut d'étanchéité des menuiseries, l’apparition de moisissures sur les éléments de charpente et au niveau de l’entre-toit ...

 

puce2 orange

Eviter les infiltrations d’eau de pluie et traitements des dégâts occasionnés.

 

Pour remédier à cette humidité d'infiltration, il convient de boucher les fissures et refaire les joints et enduits défectueux. Si l'enduit de façade est poreux, on procède à une hydrofugation.

Pour les moisissures qui apparaissent sur les éléments de charpente, Il faut un traitement spécial pour éviter la prolifération de la moisissure et le pourrissement du bois. Des sociétés spécialisées comme https://gddq.ca/decontamination-moisissure-entre-toit/ vous donneront tous les conseils utiles.

 

 

puce1bleu

Les causes accidentelles d’humidité.

 

Ce sont des manifestations ponctuelles causées par un défaut de construction ou de fonctionnement d'un équipement.  Les endroits à surveiller sont :

- les toitures et terrasses : éléments de couverture cassés, fissures de solin, raccordements défectueux ... ,

- les chéneaux, gouttières et descentes d'eau: obstructions, mauvais raccordements, trous ou cassures dus à l'usure ou à un accident (grêle, chute de branche, etc.),

- Les points de distribution d'eau et les canalisations {en particulier les canalisations encastrées), la rupture de raccords ou de joints ...

 

puce2 orange

Remédier aux  causes accidentelles d’humidité pour éviter la prolifération de moisissure.

 

Ces dégâts sont, le plus souvent, dus à un défaut d'entretien. Si le diagnostic est correct, on peut y remédier assez facilement en réparant les éléments en cause. Le coût est généralement modeste et le résultat est assuré.

 

 

puce1bleu

La condensation source d’humidité et de moisissure.

 

La condensation superficielle.

 

La condensation est l'une des sources les plus courantes d'humidité que l'on rencontre dans les bâtiments. C’est aussi l'une des sources d’humidité la plus facile à maîtriser.

Elle se manifeste d’abord par l'apparition de fines gouttelettes d'eau sur les parois les plus froides des pièces d'eau ou des pièces peu chauffées. Elle peut ensuite provoquer l'apparition de moisissures dans les coins peu aérés, derrière les meubles ou sous les fenêtres. Il s'agit là de condensation superficielle.

 

La condensation interne.

 

II existe un autre type de condensation, dont les dégâts sont d'autant plus graves que les manifestations apparentes ne sont pas immédiates : la condensation interne.

Elle atteint généralement les murs bien isolés pour lesquels le  « point de rosée» se situe à l'intérieur du mur, plus ou moins près de la face extérieure. La vapeur d'eau migre de l'intérieur vers l'extérieur, elle va se condenser à l'intérieur du mur là où sa température est assez froide pour provoquer la condensation.

Par exemple dans un mur à double paroi la vapeur d'eau traverse la contre-cloison intérieure puis la couche d'isolant et va se condenser sur la face interne de la paroi extérieure. L’humidité est moins facilement détectable.

 

puce2 orangeStopper la condensation pour contrer l’apparition des moisissures

 

La déshumidification.

 

Les remèdes les plus connus sont l'aération naturelle ou forcée et le chauffage, puis l'isolation thermique. Une autre solution est la déshumidification.

La déshumidification s'effectue avec des appareils électriques spéciaux dont l'efficacité est incontestable, mais elle doit être calculée et établie avec précision en fonction du volume des pièces, de l'hygrométrie ambiante d'origine et des résultats désirés.

 

 

puce1bleu

Les remontées capillaires.

 

Les remontées capillaires sont dues à la présence d'eau dans le sol, au pied de la construction. Les matériaux du mur «pompent» cette eau et elle s’accumule dans la construction.

Les causes d’humidités et de moisissures par remontée capillaires sont :

 

puce 3 orangeLa construction d’un mur directement dans la nappe phréatique.

 

puce 3 orangeLes constructions sur un terrain capillaire ou encore dans un terrain peu perméable qui conserve les eaux d'infiltration.

 

puce 3 orangeIl peut aussi trouver son origine dans des modifications de l'environnement ou des structures, après la construction. Par exemple :

 

-  La construction de sous-sols très profonds qui détournent une nappe phréatique ou une source.

 

-  La suppression de haies qui constituaient un drainage naturel.

 

-  Le rehaussement du niveau extérieur par l'apport de terre.

 

-  Des enduits intérieurs et extérieurs qui empêchent l'évaporation et favorisent la montée de l'eau dans les murs.

 

 

puce2 orange

Conséquence et traitement de l’humidité par remontée capillaire.

 

Les dégâts entraînés sont toujours sérieux : boursouflures, décollements et éclatements des revêtements, moisissures ... Ils peuvent se révéler catastrophiques dans le temps à cause des altérations mécaniques, biologiques ou chimiques entraînées par le gel, la corrosion et la destruction des matériaux.

Ces dégâts sont d'autant plus graves si, au lieu de traiter les causes de l’humidité, on s'est contenté de le dissimuler sous des lambris, des feuilles de plomb, de la peinture au plomb, des doubles cloisons ou tout autre système qui bloque l'humidité dans le mur.

Les traitements consistent en l’assèchement et le drainage des fondations et à l’injection de produits qui bloquent l’humidité. C'est un domaine où l'on ne peut pas bricoler sans risque. Un remède, efficace lorsqu'il est appliqué par un professionnel compétent et rompu aux nombreux problèmes éventuels, peut parfaitement être sans aucun effet s'il est mal appliqué par une personne inexpérimentée.

Ailleurs sur le web.

Partager cette article.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.